Accueil > Notre actualité > A la une
A la une

2018/12/14

Communiqué 14 décembre 2018

Communiqué 14 décembre 2018

Le gouvernement actuel, qui poursuit sa trajectoire économiquement mauvaise pour la deuxième année consécutive, vient de faire voter une Loi de finances qui met en péril à la fois la stabilité politique et la paix sociale à travers des propositions qui mettent des secteurs d’activité et des professions sous pression.

 

Le parti Afek Tounes, tout en appelant tout le monde au calme et à choisir les moyens pacifiques pour exprimer une colère légitime, dénonce néanmoins avec force les choix et la démarche pour lesquels a opté le gouvernement dans le cadre de la Loi de finances pour l’année 2019.

 

Le parti Afek Tounes avait mis en garde, depuis la Loi de finances de l’année dernière, contre la politique de pression fiscale sur nos entreprises nationales et contre ses conséquences négatives sur l’investissement et la création d’emplois. 

La position d’Afek Tounes a toujours été en faveur de la baisse de la pression fiscale et pour une équité fiscale pour tous.

 

Le parti constate également l’incapacité du gouvernement à ouvrir le dialogue avec des secteurs économiques importants dans le pays ainsi qu’avec les représentants des professions libérales dont les avocats, les médecins, les experts comptables et les autres, ce qui a jeté le doute sur la constitutionnalité de certains articles suite au vote de la Loi de finances 2019 et à provoqué les réserves et la colère des secteurs cités. Cette même Loi de finances ne contient pas de mesures en faveur de l’amélioration du pouvoir d’achat des tunisiens ce qui explique la poursuite de la gronde sociale dans un climat de crise économique et sociale dont le gouvernement actuel est le premier responsable.

 

Dans ce cadre, le parti Afek Tounes appelle à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter l’escalade et l’augmentation de la colère afin que les tunisiens puissent retrouver confiance dans la conjoncture politique du pays. 

 

Afek Tounes