Accueil > Notre vision > La reconstruction de la citoyenneté : Le citoyen au coeur du projet politique d’Afek Tounes > Pour des Tunisiens, à l’étranger, contributeurs actifs au développement national et partenaires dans la prise de décisions

Pour des Tunisiens, à l’étranger, contributeurs actifs au développement national et partenaires dans la prise de décisions

Enjeux :

Représentant plus de 1.2 millions de Tunisiens, dont 84.5% résidant en Europe, la diaspora Tunisienne constitue un véritable atout pour notre pays.

Elle évolue dans des catégories socioprofessionnelles diverses. La communauté compte par exemple, 41% d’ouvriers, 19.3% d’étudiants et d’élèves, 6,8% de cadres, 4,2% de professions libérales le reste étant composé de retraités, de femmes au foyer, de chômeurs ou d’enfant en bas âge.

Par ailleurs, les transferts de devise provenant des Tunisiens à l’étranger constitue la 4ième source de devises du pays et représente en moyenne annuellement 5% du PIB et 23% de l’épargne nationale.

Cependant, la participation des Tunisiens à l’étranger à l’investissement en Tunisie reste modeste et peut évoluer de façon significative. Ce potentiel d’opportunités est à libérer via une politique d’accompagnement performante.

Cette diversité de profils implique des besoins spécifiques et différents en fonction de l’origine et du pays de résidence.

La vision d’Afek Tounes :

Pour Afek Tounes, chaque Tunisien à l’étranger est un Tunisien à part entière. Le fait d’être binational ou de résider dans un pays étranger ne doit pas, en soi, le priver de l’égalité complète et de l’exercice de ses droits, tout autant que les Tunisiens de l’intérieur. L’état doit garantir ces libertés, mettre en place les mécanismes garantissant l’exercice de ces droits et remettre le Tunisien à l’étranger au centre du processus de décision par la création d’un District appelé « District Monde ».

L’état doit aussi leur fournir des services adaptés à leur situation particulière et veiller à renforcer leur lien avec la patrie.

Le Tunisien de l’étranger représente une extension de la Tunisie dans son pays d’accueil. Tout comme il s’engage à protéger l’intégrité de ses citoyens et de son territoire national, l’état doit se positionner en tant que protecteur universel des Tunisiens à l’étranger.

Par ailleurs, nous croyons que chaque Tunisien et chaque Tunisienne, résidant à l’étranger, quel que soit sa situation/background, constitue un talent, capable d’apporter une réelle valeur ajoutée à son pays et ses concitoyens. Que ce soit de l’intérieur ou de l’extérieur, leur action doit être facilitée par l’état qui doit mettre en place le cadre juridique, règlementaire et économique leur permettant de promouvoir les opportunités économiques pour la Tunisie à l’étranger et de maximiser leurs apports à l’économie nationale. Afek Tounes s’engage à accompagner ces compétences et leurs projets pour ouvrir de nouveaux horizons à la Tunisie.

10 programmes clés :

Pour une Egalité des droits pour tous et un conseil régional des Tunisiens à l’étranger

121. Pour Afek Tounes, tout comme les tunisiens de l’intérieur, les tunisiens résidents à l’étranger doivent bénéficier du rapprochement des centres de décision pour la prise en compte de leurs besoins spécifiques. Un conseil régional élu, et donc dirigé par un conseil composé de tunisiens résidents à l’étranger sera plus à même de comprendre leurs attentes et donc d’apporter les solutions les plus adaptées. Le conseil régional des tunisiens à l’étranger aura une double mission, exécutive et consultative.

Pour un état protecteur facilitant une intégration agissante

122. L’Etat doit veiller à la protection des droits des migrants et de leurs familles, via la négociation avec les pays accueillants et la ratification de conventions internationales. Il doit aussi défendre les droits et intérêts des tunisiens à l’étranger auprès des autorités du pays d’accueil : octroi de visa, renouvellement de permis de séjour, immigration concertée, mise en place de consultations juridiques, cellules de lobbying, etc.

En particulier, l’état doit négocier avec les pays d’accueil une solution rétablissant les personnes âgées obligées de rester à l’étranger pour des problèmes de droits à la retraite, dans leurs droits et leur garantissant une retraite digne.

123. L’état doit œuvrer pour la sauvegarde de la dignité des Tunisiens à l’étranger. A ce titre une assistance juridique sera proposée, par les consulats, aux tunisiens à l’étranger vivant des situations difficiles et se trouvant dans l’impossibilité de se défendre par eux-mêmes.

Les catégories démunies et fragiles (pauvres, personnes âgées) seront préservées des dangers de marginalisation ou d’isolement. A cet effet, le conseil régional des Tunisiens de l’étranger organisera, au titre de sa mission exécutive, la solidarité au sein de la communauté.

124. Le conseil régional des tunisiens à l’étranger favorisera la diffusion de la culture Tunisienne et le raffermissement du lien avec la patrie par la création de centres culturels, de radios communautaires, l’organisation de conférences et de manifestations culturelles. Il mettra en place une politique d’encouragement de la création et des talents (intellectuels, artistiques, sportifs, etc) au sein de la communauté des Tunisiens résidents à l’étranger et favorisera leur épanouissement. Une telle politique permettra aussi l’amélioration de l’image de la Tunisie à l’étranger et aura des retombées bénéfiques pour le Tourisme et l’économie Tunisienne.

125. Le conseil régional des tunisiens à l’étranger sera en charge de la politiqueéducative spécifique aux Tunisiens résidents à l’étranger. A ce titre, il organise, en collaboration avec les associations, l’enseignement de la langue Arabe et de toutes les disciplines permettant la transmission de l’identité Tunisienne (religion, histoire, géographie, civilisation, etc).

Pour une administration consulaire au service du Tunisien

126. L’accès aux services administratifs et consulaires est, actuellement, un véritable calvaire pour beaucoup de tunisiens à l’étranger résidant loin des consulats. Pour Afek Tounes, la dématérialisation des démarches administratives, la création de la carte consulaire électronique et du compte internet sécurisé pour effectuer les démarches administratives à distance, le développement du dépôt de dossier sur internet ou par courrier, etc, sont des priorités.

Une lettre d’information régulière faisant, entre autres, le point sur les derniers évènements importants et sur l’évolution des démarches administratives permettra l’amélioration des liens entre le tunisien à l’étranger et son consulat.

127. En coordination avec le ministère des transports une vraie politique de libéralisation du ciel et de la mer sera mise en place. Elle permettra au tunisien résident à l’étranger de rentrer chez lui à des coûts raisonnables et constituera un véritable pont reliant le tunisien à l’étranger à sa patrie.

128. Afek Tounes œuvrera pour la mise en place, sous l’égide du conseil régional des tunisiens à l’étranger, dans les ports et les aéroports d’un service de veille et d’assistance qui facilitera et simplifiera les démarches administratives, douanièreset de transit des Tunisiens à l’étranger lors de leur retour.

Pour une participation active de la diaspora Tunisienne au développement économique de la Tunisie


129. Pour Afek Tounes, l’état se doit d’accompagner les projets des Tunisiens à l’étranger en Tunisie et à l’étranger avec pour but de :
  •  Permettre le développement des micro-projets.
  •  Développer les secteurs à forte création d’emploi: IT, services, industries.
  • Développer l’exportation de produits tunisiens de qualité.
  •  Aider au développement et au maintien du savoir-faire traditionnel tunisien (produits alimentaires régionaux, artisanat)
  •  Maintenir le lien entre les immigrés et leur région d’origine et faciliter, pour ceux qui le souhaitent, le retour provisoire ou définitif.A cet effet, des antennes d’assistance aux démarches juridiques et administratives seront créées au sein de chaque consulat et auront pour mission de faciliter et promouvoir les investissements des Tunisiens résidents à l’étranger.

130. La promotion de l’équivalence des diplômes entre la Tunisie et les pays de l’immigration tunisienne, les accords d’échanges universitaires, d’échanges techniques, de coopération constituent l’autre volet pour lequel Afek Tounes œuvrera pour impliquer, encore plus les tunisiens résidents à l’étranger, au développement économique de la Tunisie.